Haro sur les posidonies !


Tout d’abord, il faut penser les herbiers de posidonie comme un écosystème, c’est à dire hébergeant un ensemble d'êtres vivants en étroite interrelation avec leur environnement. À ce titre, ils sont tout aussi indispensables que les récifs coralliens ou les forêts équatoriales. Ce n’est donc pas pour embêter M. Guibal que les posidonies sont depuis longtemps classées et protégées.

De là, deux conséquences très bénéfiques : d’une part, une biomasse végétale aux effets similaires à ceux d’une forêt car elle photosynthétise en absorbant le dioxyde de carbone, en filtrant les impuretés de la mer et en produisant dix litres d’oxygène par jour et par mètre carré. Une telle performance car la posidonie n'est pas une algue mais une plante à fleurs !

D’autre part, une biomasse animale hébergée, concentrée, c’est à dire une faune variée pour une pêche abondante et riche comme l’ont été avant les aménagements littoraux des années 1970 les eaux mentonnaises. C’est également le lieu de frayères (lieux de ponte) et de nurseries (lieux de vie des juvéniles) importants pour de nombreux animaux, poissons, oursins, mollusques, crustacés…

Pourquoi donc évoquer aujourd’hui les posidonies ? Eh bien parce que notre bon maire n’arrive toujours pas à se départir de cette vieille idée des années 70 aujourd’hui dépassée, qui consiste à immerger des rochers sur les herbiers de posidonies, former un casier d’eau croupie sans brassage, empêcher l'écoulement naturel des fleuves côtiers, et de déverser des tonnes de galets pour créer une plage artificielle pour un tourisme de masse. Vous avez certainement vu les travaux en cours et l’abondante propagande municipale…

Il se trouve que des aménagements modernes, écologiques, préservant l’environnement sont aujourd’hui absolument nécessaires dans ce qui n’a pas été encore massacré sur notre baie ouest…

Il convient par de petits aménagements complémentaires d’aider la nature à protéger les plages contre l’érosion et la digue-route du bord de mer des coups de mer. Les herbiers constituent justement une protection hydrodynamique, sans équivalent, de la frange côtière. C’est la première protection du littoral contre l’érosion marine car ils freinent la houle. Des aménagement complémentaires intelligents de l’écosystème sont aujourd’hui à mêmes de renforcer cet effet protecteurs. Des solutions existent, au lieu de toujours plus mettre de rochers en mer ! De plus, les feuilles mortes de posidonie échouées sur les plages forment des empilements appelés « banquettes » On en voit quelques-unes entre la frontière et le port de Garavan. Celles-ci offrent une protection quand une tempête déferle, ce sont les banquettes de posidonie qui sont érodées et non la plage. Il est vrai peu « sexy » pour les baigneurs, elles peuvent tout à fait être retirées au printemps pour la saison touristique.

D’autres aménagements de notre littoral sont possibles ! Hélas ce ne sera pas cette opposition malsaine « d’union des extrêmes-droites » qui y pensera... quand elle veut bien siéger ! Pire encore, la municipalité semble s’être départie du chantier au profit du département. Tout cela n’est décidément pas dans l’intérêt des Mentonnais.




2020 nuances plus sombres, 2021 nuances plus claires

Eh bien… Je pense que nous serons peu nombreux à regretter cette année qui s’achève tant elle aura bouleversé nos vies professionnelles et personnelles. Des crises mondiales Une crise sanitaire tout d’abord qui s’est révélée être une véritable épreuve pour nombre d’entre nous et pour notre société  […]

Lire la suite

Tout va pour le mieux, dans le meilleur des mondes…

Les nouvelles s’amoncèlent… et elles ne sont pas bonnes. Le corps social se déchire sous les coups conjugués de la pandémie et de la crise aggravée par les mesures sanitaires – indispensables au demeurant afin de préserver ses prochains et ce qu’il reste de nos hôpitaux. l’islamisme politique, qui  […]

Lire la suite

Le territoire monégasque

Petit exercice de style d'analyse géographique... pour celles et ceux que ça intéresse. Le CNES (le Centre National d'Etudes Spatiales) a développé un programme de vulgarisation pour valoriser la lecture et l'usage pédagogique de ses images satellites en partenariat avec l'Education Nationale :  […]

Lire la suite

Rencontrez l'ASPONA

L'annulation cette année du forum des associations ne nous empêchera pas de venir à votre rencontre. L'association accueillera ses adhérents et sympathisants de 9h30 à 18h00 le samedi 5 septembre dans la Salle de la Villa de la Résidence hôtelière de l’Orangeraie - 15, rue Partouneaux à Menton. Ce  […]

Lire la suite

Éloge de l’abstention

Je ne pensais pas en arriver là si tôt, mais entre mon vote qui légitimerait un système oublieux de l’intérêt commun pour continuer d’exister encore et toujours, ou un autre qui cautionnerait l’arrivée d’une mairie d’extrême droite à Menton, désolé, mais ce bulletin : je me le garde. Je me suis  […]

Lire la suite

La République des partis

Les partis politiques ont une fonction essentielle dans notre vie politique, celle de fédérer, organiser et matérialiser l’expression d’opinions citoyennes. Encore faut-il que leurs dirigeants en aient un peu le sens… On peut compter sans doute sur les directions nationales (encore que…) mais force  […]

Lire la suite

Résilience

Voilà sans doute la dernière fois que j’affiche ce logo « mentonnais ensemble ». Il nous aura accompagné durant toute cette mandature, et j’ai été très fier et honoré d’en avoir été le porte-parole. J’espère avoir été utile dans le débat public et avoir porté nos idées au sein du conseil municipal.  […]

Lire la suite

Menton Autrement, un choix d’ouverture constructive et de fidélité à un idéal démocratique

Tout le monde a compris désormais que LREM dans les Alpes-Maritimes, et singulièrement à Menton, est une vaste supercherie. A force de purges et de sectarisme, ce n’est plus qu’une succursale LR des potentats locaux. Cela a été manœuvré dès les investitures, par la suite avec l’anéantissement des  […]

Lire la suite

Crise de la parole politique ?... Sans blagues !

Je suis en colère. Comment voulez-vous que nous croyions encore aux politiques ? Je ne parle pas de l’échelle nationale avec un Président, unijambiste de droite depuis son élection, qui parvient même à nous rappeler jusqu’à la ligne dure de Fillon. Je veux parler des élus locaux à l’heure où les  […]

Lire la suite

Entendez-vous le bruit des bottes ?

drapeau_menton.jpg, juil. 2011

Notre députée achève son entreprise de destruction. Après avoir asphyxié tous les comités locaux En Marche qui avaient pourtant porté les campagnes des présidentielles et des législatives, elle peut enfin se dévoiler comme LR à part entière. Electorat trahi, elle fait ainsi le plus mauvais choix en  […]

Lire la suite

Haut de page