Mon parti, c’est Menton


Nous y voilà. Après avoir milité une quinzaine d’année dans un parti pensant que ceux-ci structuraient la vie politique de la République comme notre constitution le stipule, nous voilà amenés à présenter à votre suffrage pour la seconde fois une liste citoyenne apartisane.

Ainsi en va de notre temps, où les partis ont failli et sont davantage devenus aujourd’hui des freins à la démocratie plutôt que des facilitateurs. La parole citoyenne s’est libérée avec les réseaux sociaux, le désir de participer activement à la vie de la cité s’est accru - et c’est une bonne chose - tandis que les partis et nos institutions datées ont déçu par leurs revirements et leur déconnexion. E. Macron y a largement contribué en remportant l’élection présidentielle en 2017 sur son seul nom. Les partis depuis sont privés de leurs bases et, affaiblis, concourent de moins en moins à la vie politique. Si les candidatures à gauche se multiplient aujourd’hui à la présidentielle, c’est bien parce que les partis n’ont plus aucune prise sur les égos des uns et des autres, aucun poids ni crédibilité. De même à l’extrême droite, l’aventure toute personnelle d’un E. Zemmour est permise tant il est vrai que l’élection présidentielle s’y prête.

Il en va de même à Menton, si ce n’est que l’élection d’un maire est une élection de proximité, d’une équipe collective de citoyens engagés jusqu’alors structurée par les partis aujourd’hui dépassés. La mort brutale de JC. Guibal n’a pas laissé le temps aux vieux partis de nous imposer un nom, fusse-t-il parachuté comme d’habitude. En ont-ils seulement encore les moyens ? En 2017, A. Valetta nous a été imposée par la droite locale au détriment du militantisme local LaREM qu’elle a tôt fait d’anéantir. Le parti LR jadis tout puissant dans les Alpes-Maritimes est aujourd’hui aux mains de militants dévoués à E. Ciotti qui investissent S. Paire laissant Y. Juhel sans autre investiture que celle de C. Estrosi. Y. Juhel y avait mis pourtant du sien en s’alliant aux voix du groupe RN au Conseil Municipal… passons. La déliquescence d’un système en place depuis trop longtemps éclate. Les uns et les autres en héritiers d’un système qu’ils ne peuvent maîtriser s’entredéchirent au mépris même des engagements politiques passés. Le RN mentonnais toujours instrumentalisé, jamais structuré, ne peut permettre que de l’opportunisme, celui d’un niçois O. Bettati hier, d’un roquebrunois A. Malvault aujourd’hui inscrit il n’y a pas quinze jours sur les listes électorales mentonnaises ; scandaleux. Quant à la gauche locale, elle a beau jeu de jouer à présent la carte du rassemblement des partis PC, LFI, PS, EELV… il est trop tard, ils ne représentent plus qu’eux-mêmes.

Non, décidément, les partis et leurs directives sont devenus illisibles et inopérants. Si l’on veut retrouver de la cohérence et de la lisibilité dans les actions et le programme proposé pour Menton, autant faire confiance à une équipe de Mentonnais qui eux, suivront l’intérêt collectif, le bien commun sans autres considérations partisanes, pleinement démocrates. J’en suis. Ce collectif citoyen s’est débarrassé des partis, est déterminé à servir la Ville, la Communauté d’agglomération, nos intérêts communs. C’est une belle équipe faite de talents, compétente, volontaire. Ensemble, redonnons un sens à notre bulletin de vote !



Nos propositions

A Menton, tournons la page dans le bon sens

Le temps du recueillement passé, il n’a pas fallu longtemps en Mairie de Menton pour enlever les mouches des fleurets. Prise de court, la majorité n’a apparemment pas pu s’entendre sur les deux lignes que JC. Guibal arrivait à rassembler jusqu’à présent sous son autorité : Une droite capable de  […]

Lire la suite

in memoriam

La mort a ceci de particulier ; elle ne prévient pas. Nombre de Mentonnais se sont retrouvés ce matin privés de leur Maire, comme réveillés d’une confortable torpeur. L’homme était affable, aimait la disputatio ; l’adversaire politique était implacable jusqu’à de sombres compromissions. N’est-ce  […]

Lire la suite

Pour retrouver une action collective

Un traditionnel petit mot pour souhaiter à toutes et tous une belle rentrée de septembre, après cette saison estivale toujours sous covid qui aura quand même vu revenir quelque clientèle à Menton pour que nous retrouvions un peu de couleurs. Le forum des associations s’achève et a montré une  […]

Lire la suite

À qui la faute ?

À l’heure où de récents sondages donnent le RN en tête dans notre région, je serais tenté de répondre, en essayant de réfréner ma colère : la faute aux irresponsables politiques qui n’ont cessé de s’asseoir sur les idées pour lesquelles ils ou elles ont été élus, et sur les gens qui leur ont  […]

Lire la suite

Haro sur les posidonies !

Tout d’abord, il faut penser les herbiers de posidonie comme un écosystème, c’est à dire hébergeant un ensemble d'êtres vivants en étroite interrelation avec leur environnement. À ce titre, ils sont tout aussi indispensables que les récifs coralliens ou les forêts équatoriales. Ce n’est donc pas  […]

Lire la suite

2020 nuances plus sombres, 2021 nuances plus claires

Eh bien… Je pense que nous serons peu nombreux à regretter cette année qui s’achève tant elle aura bouleversé nos vies professionnelles et personnelles. Des crises mondiales Une crise sanitaire tout d’abord qui s’est révélée être une véritable épreuve pour nombre d’entre nous et pour notre société  […]

Lire la suite

Tout va pour le mieux, dans le meilleur des mondes…

Les nouvelles s’amoncèlent… et elles ne sont pas bonnes. Le corps social se déchire sous les coups conjugués de la pandémie et de la crise aggravée par les mesures sanitaires – indispensables au demeurant afin de préserver ses prochains et ce qu’il reste de nos hôpitaux. l’islamisme politique, qui  […]

Lire la suite

Le territoire monégasque

Petit exercice de style d'analyse géographique... pour celles et ceux que ça intéresse. Le CNES (le Centre National d'Etudes Spatiales) a développé un programme de vulgarisation pour valoriser la lecture et l'usage pédagogique de ses images satellites en partenariat avec l'Education Nationale :  […]

Lire la suite

Rencontrez l'ASPONA

L'annulation cette année du forum des associations ne nous empêchera pas de venir à votre rencontre. L'association accueillera ses adhérents et sympathisants de 9h30 à 18h00 le samedi 5 septembre dans la Salle de la Villa de la Résidence hôtelière de l’Orangeraie - 15, rue Partouneaux à Menton. Ce  […]

Lire la suite

Éloge de l’abstention

Je ne pensais pas en arriver là si tôt, mais entre mon vote qui légitimerait un système oublieux de l’intérêt commun pour continuer d’exister encore et toujours, ou un autre qui cautionnerait l’arrivée d’une mairie d’extrême droite à Menton, désolé, mais ce bulletin : je me le garde. Je me suis  […]

Lire la suite

La République des partis

Les partis politiques ont une fonction essentielle dans notre vie politique, celle de fédérer, organiser et matérialiser l’expression d’opinions citoyennes. Encore faut-il que leurs dirigeants en aient un peu le sens… On peut compter sans doute sur les directions nationales (encore que…) mais force  […]

Lire la suite

Résilience

Voilà sans doute la dernière fois que j’affiche ce logo « mentonnais ensemble ». Il nous aura accompagné durant toute cette mandature, et j’ai été très fier et honoré d’en avoir été le porte-parole. J’espère avoir été utile dans le débat public et avoir porté nos idées au sein du conseil municipal.  […]

Lire la suite

Menton Autrement, un choix d’ouverture constructive et de fidélité à un idéal démocratique

Tout le monde a compris désormais que LREM dans les Alpes-Maritimes, et singulièrement à Menton, est une vaste supercherie. A force de purges et de sectarisme, ce n’est plus qu’une succursale LR des potentats locaux. Cela a été manœuvré dès les investitures, par la suite avec l’anéantissement des  […]

Lire la suite

Haut de page